PLANÈTE SPORTS


Activités Physiques Adaptées (APA)


Grâce aux Activités Physiques Adaptées (APA), l’enfant peut apprivoiser son cadre de vie à l’hôpital : sa chambre devient terrain de badminton ou le couloir terrain de foot. Lorsque l’hôpital se transforme en espace sportif, l’enfant parvient plus facilement à le percevoir différemment et plus positivement. Sports collectifs, ping-pong, fléchettes, haltères, gymnastique ou arts du cirque, les activités sont variées et conçues pour s’adapter à chaque enfant. Les APA contribuent aussi à aider les enfants hospitalisés à conserver mobilité et joie de vivre au sein de l’hôpital.


Témoignage de Claire, monitrice APA de la Fondation

« Je propose une activité à un garçon de 9 ans, hospitalisé depuis quelques jours en chirurgie. Couché dans son lit, tout raplapla, il ne montre que peu de motivation pour une séance d’APA. Aidé par ses parents et son frère jumeau, j’arrive à le convaincre de sortir de son lit pour une partie de bowling. Il se prend au jeu, rit et ne veut plus s’arrêter. C’est au bout de 60 minutes que la fatigue, masquée par son regain d’énergie, se fait quand même ressentir et nous terminons la séance, avec les remerciements de la maman, tout aussi souriante et enjouée que son fils : « Je ne sais pas comment vous remercier, il ne voulait pas sortir de son lit depuis plusieurs jours et là, il ne veut plus s’arrêter. Vous l’avez débloqué ! Vous ne vous rendez pas compte. Peut-être que pour vous c’est banal ce que vous faites mais pour nous c’est … MERCI !! »

Activités Physiques Adaptées (APA)


Grâce aux Activités Physiques Adaptées (APA), l’enfant peut apprivoiser son cadre de vie à l’hôpital : sa chambre devient terrain de badminton ou le couloir terrain de foot. Lorsque l’hôpital se transforme en espace sportif, l’enfant parvient plus facilement à le percevoir différemment et plus positivement. Sports collectifs, ping-pong, fléchettes, haltères, gymnastique ou arts du cirque, les activités sont variées et conçues pour s’adapter à chaque enfant. Les APA contribuent aussi à aider les enfants hospitalisés à conserver mobilité et joie de vivre au sein de l’hôpital.


Témoignage de Claire, monitrice APA de la Fondation

« Je propose une activité à un garçon de 9 ans, hospitalisé depuis quelques jours en chirurgie. Couché dans son lit, tout raplapla, il ne montre que peu de motivation pour une séance d’APA. Aidé par ses parents et son frère jumeau, j’arrive à le convaincre de sortir de son lit pour une partie de bowling. Il se prend au jeu, rit et ne veut plus s’arrêter. C’est au bout de 60 minutes que la fatigue, masquée par son regain d’énergie, se fait quand même ressentir et nous terminons la séance, avec les remerciements de la maman, tout aussi souriante et enjouée que son fils : « Je ne sais pas comment vous remercier, il ne voulait pas sortir de son lit depuis plusieurs jours et là, il ne veut plus s’arrêter. Vous l’avez débloqué ! Vous ne vous rendez pas compte. Peut-être que pour vous c’est banal ce que vous faites mais pour nous c’est … MERCI !! »